Nouveau  N° de tel   de     l'association Marguerite Duras          06 72 76 27 69

Assemblée Générale 14avril

ASSEMBLEE GENERALE de l'Association Marguerite Duras

                                 Samedi 14 avril 2018

 

10h30 au CENTRE Marguerite Duras Assemblée Générale Ordinaire de l'Association

 

 

14h30 CONFERENCE

* Geneviève Ignace « L'oeuvre de destruction dans les romans de Marguerite Duras »

 

16h00 CONFERENCE

* Noëlle Cuppens « The last page » travail conceptuel qui met en résonance le livre « C'est tout »de Marguerite Duras avec la fin des temps de la matière.

RENCONTRES MARGUERITE DURAS du 29 juin au 1er juillet

Vendredi 29 juin

OUVERTURE des RENCONTRES MARGUERITE DURAS 2018 (20émes Rencontres annuelles et 3èmes Rencontres biennales et 3eme JOURNEES des MAISONS D'ECRIVAIN de NOUVELLE-AQUITAINE

 

16h00 – Foirail 

«  L’année 1968 dans la vie et l’Oeuvre de Marguerite Duras » Conférence de Joëlle Pagès-Pindon 

(Contributrice de l’édition des Oeuvres complètes de M. Duras en Pléiade, Chercheur associé Thalim-Sorbonne Nouvelle et Vice-présidente de L’Association M. Duras) 

L’année 1968 met en lumière deux dimensions de l’écrivain : ses créations dans le domaine du théâtre et son engagement politique dans les événements de mai 68. Nous aborderons son théâtre à travers deux pièces du « comique de l’absurde » (Yes peut-être et Le Shaga mis en scène en janvier par l’auteur et publiées dans le recueil Théâtre II) et à travers une pièce tirée de son roman L’Amante anglaise (mise en scène par Claude Régy en décembre au TNP avec Madeleine Renaud, Claude Dauphin, Michael Lonsdale). Nous évoquerons l’action politique de M. Duras aux côtés de ses amis (Blanchot, Dionys Mascolo, Robert et Monique Antelme) et sa participation au Comité d’action étudiants-écrivains.

 

16h45 – Foirail 

Projection « REVE GRAVITATIONNEL» de Michèle Laverdac vidéaste

Avec une exceptionnelle évocation de la maison de Neauphle.

Durée 57 mn

 

18h15 Centre MD Inauguration des expositions

  • « L'année 1968 dans la vie et l'oeuvre de Marguerite Duras » Documents et photos

  • « La maison d'écrivain de Neauphle » Photos de Catherine Faux

21h - Château de Duras 

Spectacle théâtre LA MUSICA DEUXIEME de Marguerite Duras

Compagnie Le Colonel Astral

Metteuse en scène Guillemette Laurent

Samedi 30 juin

10h30 – Foirail

"

«Marguerite Duras : ʻLe point de fuite du théâtre, c’est moi ». Conférence d' Helga Finter, professeur émérite d’Esthétique et d’Histoire du théâtre à l’université Justus-Liebig de Gießen (Allemagne). Elle évoquera l’entretien inédit en français qu’elle a eu en 1985 avec Marguerite Duras concernant son théâtre.  

 

14h30 – Foirail 

« Claire Deluca : travailler avec Marguerite Duras en 1968 ».  Entretien conduit par Joëlle Pagès-Pindon

La comédienne Claire Deluca évoquera son travail avec M. Duras lors de la création en janvier 1968 de deux de ses pièces Yes peut-être et Le Shagadont l’auteur assura la mise en scène et qu’elle continua à réécrire tout au long des répétitions. C. Deluca s’appuiera sur les nombreuses modifications apportées aux textes dont elle conserve des versions non éditées ainsi que sur des enregistrements de séances de répétitions avec Duras et ses comédiens.

Lectures par Claire Deluca

 

17h00 – Foirail 

Savannah bay c’est toi (1984) – Film de Michelle Porte avec Madeleine Renaud, Bulle Ogier, M. Duras et Yann Andréa. Projection en présence de la réalisatrice.

Dans Savannah Bay c’est toi, Michelle Porte a filmé Marguerite Duras pendant les répétitions de sa pièce Savannah Bay, qu’elle a mise en scène en 1983 au Théâtre du Rond-Point, avec Madeleine Renaud et Bulle Ogier. A travers les séances de travail et les entretiens, la réalisatrice nous livre un portrait vivant de l’écrivain, passant du rire à la réflexion. Cette magistrale leçon de théâtre, alliant la théorie à la pratique, nous plonge au coeur de l’imaginaire et de la création de M. Duras.

 

21h - Château de Duras 

Spectacle théâtre L'AMANTE ANGLAISE de Marguerite Duras

Pièce produite par la Compagnie de l'Emotion de Toulouse

Mise en scène Gisèle Grange

Direction artistique Didier Albert

comédiens : Philippe Charron , Bernard Meyer, Giselle Grange

Dimanche 1er Juillet

10h00 – Foirail– 

Lecture de XANATTA Pièce radiophonique (horspiel) de Marguerite Duras, commandée par Werner Spies en 1968 à Marguerite Duras pour une radio allemande. Pièce inconnue découverte par l'Association. Lecture en allemand.

Suivie d'une Table ronde de traduction composée de germanistes et de durassiens

 

15h00 – Foirail– 

Pièce de Théâtre de Marguerite Duras. Interprétation et mise en scène des élèves de l'école du théâtre du Jour de Pierre Debauche par Françoise Danell et ses élèves.

 

16h30 – Foirail – 

Lecture théâtralisée  LE SQUARE de Marguerite Duras 

par Aurore Magnier  et Axel Bogouslavski, accompagnement musical Christian Ponticq. Mise en espace Violaine de Villers sur une adaptation inédite de Marguerite Duras.

 

 

21h00Château de Duras

Spectacle Apostrophes DURAS-PIVOT

Compagnie : Intime Compagnie

Interprètes : Sylvie Boivin et Claude Gallou

Au delà de la femme écrivain et de l'homme de culture, ils deviennent à cet instant, face à face, tous les hommes et toutes les femmes qui se parlent et s'écoutent avec sincérité et respect parce qu'ils s'intéressent l'un à l'autre.

Bernard Pivot « Dans cet Apostrophes avec Marguerite Duras, j'ai été ébloui de nous retrouver, elle et moi, tels que nous étions, dans l'affrontement et la connivence, dans la distance et la séduction. Chapeau, les comédiens ! Mais ce qui m'a le plus sidéré, c'est de ressentir de nouveau, avec intensité, et pas fugacement, le risque du direct, comme si l'une et l'autre nous jouions une partie majeure de nos vies publiques et littéraires « 

 

 

23h00 cours d'honneur du château Mapping sur la façade du château réalisé par la commune de Duras tous les Lundi Jeudi et Dimanche de l'été à la nuit tombée.

Billetterie : spectacle du soir 15 euros et 10 euros pour les membres de l'association / en journée spectacles 10 euros et 8 euros pour les membres de l'Association / Prestation Claire Deluca 5 euros 4 euros pour les membres de l'Association / Pass 50 euros

L'ASSOCIATION MARGUERITE DURAS et L'ASSOCIATION DES CINEMAS DE PROXIMITE de GIRONDE + MARMANDE

 

PROJECTION - DEBAT

du film LA DOULEUR

 

SAINTE FOY LA GRANDE - CINEMA LA BRECHE - JEUDI 1er FEVRIER – 20H30 en présence de Joëlle Pagès-Pindon 

 

CADILLAC -CINEMA LE LUX - VENDREDI 2 FEVRIER – 20H30 en présence de Joëlle Pagès-Pindon

 

JEAN-EUSTACHE à PESSAC - SAMEDI 3 FEVRIER à 16h en présence de Joëlle Pagès-Pindon


LA REOLE - CINEMA LE REX - SAMEDI 3 FEVRIER – 20H30 en présence de
Joëlle Pagès-Pindon 

 

MARMANDE  - CINEMA  LE PLAZA - DiMANCHE 4 FEVRIER - 16h30 - en présence de Joëlle Pagès-Pindon 

 

CREON - CINEMAX LINDER - MARDI 6 FEVRIER – 20H30 en présence de Maryse Sanson


LEOGNAN - ESPACE CULTUREL G.BRASSENS - MERCREDI 7 FEVRIER – 20H30 en présence de Alain Vircondelet


BLANQUEFORT - CINEMA LES COLONNES - JEUDI 8 FEVRIER – 20H30 en présence d'Alain Vircondelet


GUJAN-MESTRAS - CINEMA GERARD PHILIPE - VENDREDI 9 FEVRIER – 21H en présence de Alain Vircondelet


MONSEGUR - CINEMA L'EDEN - LUNDI 12 FEVRIER – 20H30 en présence de Carole Clotis 

.

BAZAS - CINEMA LE VOG - MARDI 13 FEVRIER – 20H en présence de Maryse Sanson

THEATRE

L'Amante anglaise

30 juin château de Duras

Pièce produite par la Compagnie de l’Emotion 

Mise en scène : Giselle Grange   - Direction Artistique : Didier Albert

 

Comédiens : Philippe Charron, Bernard Meyer, Giselle Grange.

 

Exposition "Marguerite Duras photos retrouvées" à DURAS  47120

A partir du 4 Mars                                                                                                  au CENTRE MARGUERITE DURAS 1 place du couvent à DURAS   47120                                                                                                            OUVERT tous les DIMANCHE de 15h à 18h contact@marguerite-duras.org

21 photos des années 80 Photographe MICHEL GINIES

 

EXPOSITION de PHOTOS

 

"MARGUERITE DURAS Photos retrouvées"

 

21 photos inédites réalisées par le  photographe Michel GINIES et retrouvées dans ses archives

 

CENTRE MARGUERITE DURAS

1 place du couvent

47120 DURAS

 

contact@marguerite-duras.org

06 72 76 27 69

 

 

CENTRE MARGUERITE DURAS

1-3 place du couvent 

47120 - DURAS  06 72 76 27 69

contact@marguerite-duras.org

 

 

 EXPOSITION de PHOTOS

 

    "Marguerite Duras

     photos retrouvées"

 

 

 

photos de Marguerite Duras réalisées par MICHEL GINIES dans les années 80 et retrouvées dans ses archives pour l'Association Marguerite Duras. 

 

 

 

 

                   OUVERT tous les Dimanches de 15h à 18h 

 

 

 

Compte rendu Rencontres

"Edgar Morin chez Duras"par Jean-Claude RAGOT

 EDGAR  MORIN  CHEZ  DURAS

 

par Jean Claude RAGOT

Président du réseau des Maisons d'écrivain de Nouvelle-Aquitaine www.mea.aquitaine.fr

 

Les Rencontres de Duras avaient pour invité d’honneur, cette année, Edgar Morin, sociologue et philosophe.

 

Dans la petite ville de Duras, en Lot-et-Garonne, l’Association Marguerite Duras et sa présidente Michèle Ponticq ont proposé, le samedi 20 mai 2017, une journée exceptionnelle autour de deux thèmes.

 

D’abord, un hommage à Robert Antelme, à l’occasion du centenaire de sa naissance, avec une série de conférences, et la projection du film « Autour de Robert Antelme de 1942 à 1964 », réalisé par Jean Mascolo et Jean-Marc Turine.

Robert Antelme épouse en 1939 Marguerite Duras, qui travaille alors pour une maison d’édition. Ils entrent tous deux dans la Résistance pendant l’Occupation, forment le groupe de la rue Saint-Benoit (où se trouve leur appartement à Saint-Germain des Prés, à Paris), groupe dont Edgar Morin fait partie. Et son témoignage est à la fois précieux, émouvant et passionnant : le guet-apens dans lequel le groupe tombe en 1944, la façon dont Marguerite Duras réussit à s’échapper avec l’aide de François Mitterrand, le chef de leur réseau, la déportation de Robert Antelme, la découverte de celui-ci à la fin de la guerre, épuisé et malade du typhus, par François Mitterrand visitant le camp de Dachau, l’organisation d’un commando pour l’extraire du camp et le rapatrier en France.

Robert Antelme a publié sur les camps un livre majeur, L’Espèce humaine, en 1947.

 

Ensuite, une rencontre avec Edgar Morin (Morin était son pseudonyme dans les forces françaises combattantes dans la Résistance). J’ai eu le grand honneur et l’immense plaisir de conduire l’entretien autour de son œuvre, que j’apprécie particulièrement. Évoquons ici de façon lapidaire la pensée qui relie, le principe systémique, le principe dialogique, la pensée complexe, et son œuvre majeure, La Méthode, en six tomes.

Durant une heure, nous avons pu dialoguer autour de son dernier ouvrage, Connaissance, ignorance, mystère, chez Fayard. À 95 ans, le philosophe continue à questionner le monde et à s’intéresser à ce mystère qui s’épaissit à mesure que progresse la connaissance. Mais le mystère ne dévalue nullement la connaissance. Il nous rend conscient des puissances qui nous commandent et nous possèdent, et il stimule et fortifie le sentiment poétique de l’existence.

 

Je me permets de reprendre ici la citation de Patrick Chamoiseau (La Matière de l’absence, Seuil) qui conclut le livre d’Edgar Morin :

« Les grands artistes, les grandes œuvres, installeront toujours une porte ouverte sur l’horizon sans horizon de l’impensable. Et c’est ce qui me semble important dans le geste artistique. Non pas la signification offerte, cette indigence qui nous rassure, mais véritablement une porte qui s’ouvre, qui jamais plus ne se refermera, et qui nous transmettra sans fin les énergies de l’impossible-à-concevoir. »

 

Près de 150 personnes ont écouté avec la plus grande attention cet entretien dans la salle municipale de ce village lot-et-garonnais, un samedi après-midi, et ont posé de nombreuses questions : voilà une vraie réussite qui démontre que le public est prêt à se mobiliser pour des propositions de qualité, même loin des métropoles. Un succès à porter au crédit de l’association Marguerite Duras, qui dispose désormais d’un lieu permanent où l’on peut découvrir ses collections.

 

     Jean-Claude Ragot

 

.............................................................................................................

Centre Marguerite Duras

à DURAS en Lot-et-Garonne

CENTRE MARGUERITE DURAS 1 rue du couvent à 47120-DURAS

 

                          EXPOSITION permanente

 

                  "Dans l'intimité de Marguerite Duras" 

et projection du film de Dominique Auvray Marguerite telle qu'en elle même

                                           et

 

      EXPOSITION temporaire  "photos retrouvées" de Michel GINIES

                     

**************************************************************

ESTBA  Ecole supérieure de Théâtre de Bordeaux Aquitaine

 

https://www.facebook.com/%C3%89stba-%C3%89cole-sup%C3%A9rieure-de-th%C3%A9%C3%A2tre-Bordeaux-Aquitaine-428582040539340/?fref=nf