Compte rendu - 4 avril- Duras.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB

PROGRAMME du 4 avril 2014 à Duras en Lot-et-Garonne

 

 

 

Le 4 avril 2014 "Une journée entière avec Marguerite à Duras"

 

 

Salle d'accueil de la mairie - Petit château

 

Création d'un bureau temporaire de La Poste

de 9h30 à 13h et de 14h à 17h 

Sortie anticipée à Duras du TIMBRE commémoratif MARGUERITE DURAS 

et Oblitération premier jour.

Vente de timbres, documents philatéliques et gravures.

 

Association Marguerite Duras.  

  Carte créée pour le centenaire.

  Petite exposition : " Duras-Duras. Une co-naissance "

 

 

à 12h Vin d'honneur offert par la Commune de Duras

Baprêmes

de la "Cuvée Marguerite Duras" du centenaire Côtes de Duras Berticot de Duras

d'une Rose Marguerite Duras créée par Christian Hanak Paris.

 

 

Village de Duras

DE 15h à 17h  PARCOURS

Plantation de 4 rosiers  -  itinéraire "marguerites" -

citations de Marguerite Duras choisies par chacun des commerçants D.A.CO.R. et peintes sur leurs vitres et vitrines de Duras - lecture par de jeunes comédiens  d'extraits de textes tirés de l'Amant Minuit, Barrage contre le Pacifique Gallimard, Les Impudents Folio, La vie matérielle Folio, Outside folio, Ecrire Folio ... 

 

 

Salle du Foirail

en partenariat avec l'Office Culturel du Pays de Duras

20h30

Soirée théâtre Ah! Ernesto ed. Magnier, seul texte jeunesse de Marguerite Duras interprété par des comédiens dirigés par Agnès Papadato, dans une mise en scène de Agnès Papadato

Chants et chansons liés à Marguerite Duras interprètés par Valérie Raspaud-Uteau accompagnée au piano par Marc Uteau

La soupe de poireaux interprètée par Fabienne Cabréra

suivie d'une dégustation d'une soupe de poireaux et de la cuvée du centenaire Marguerite Duras Côtes de Duras Berticot.

 

 

Marguerite Donnadieu est née le 4 avril 1914 à Gia Dinh près de Saigon.

 

Si elle quitta définitivement l'Indochine, en 1933, à l'âge de 19 ans, cet éloignement du pays natal n'était pas le premier mais le quatrième voyage qui la ramenait vers la France.

Le premier voyage et séjour en France, elle le fit à l'âge de 1 an, en 1915 où elle résida à Marmande sur les bords de la Garonne jusqu'en 1917, avec son père mobilisé, sa mère, ses deux frères (Pierre et Paul) et ses deux demis-frères (Jean et Jacques). 

Le second voyage elle le fit en 1922 où elle séjourna deux années dans le domaine de Platier, héritage du père, qui y était décédé quelques mois auparavant. Elle y demeura avec sa mère et ses frères, jusqu'en 1924. Le domaine de Platier est à quelques kilomètres de Duras, ainsi que la tombe de Emile (Henri) Donnadieu, son père.

Le troisième voyage, elle le fit en 1931 au moment de la signature de la vente du domaine de Platier. Elle y séjourna quelques semaines.

Le quatrième voyage, en 1933, pour son entrée à l'université fut le dernier. Elle ne revint jamais dans son pays natal.

 

Si son premier grand succès littéraire fut en 1950 Un Barrage contre le Pacifique qui mettait en scène l'Indochine coloniale.

Il avait été précédé de deux romans immergés dans le Sud-Ouest rural de la France et le premier roman publié en 1943 Les Impudents reprenait dans le miroir de l'imaginaire, le vécu, les personnages, les paysages, la géographie de son séjour à Platier près de Duras. 

 

En 1943 Marguerite Donnadieu épouse Antelme,

choisissait le mot "Duras" comme mot-demeure de l'écrivain .